La Médecine Globale

Il est intéressant d'approcher l'être humain dans sa globalité fonctionnelle. Il existe une adaptation permanente de l'individu à son milieu afin de préserver un bon fonctionnement des organes (Homéostasie). L'organisme en conçu pour se réparer en cas d'aggression physique ou psychique. Les tissus, les organes se reconstruisent en permanence avec les nutriments apportés par l'alimentation.
 

 

Le Psyché et le Soma - L'Esprit et le Corps

Nous sommes en permanence stimulés, voire agressés par les événements de la vie. Notre réaction se manifeste tant au niveau psychique que physique. Par exemple, un état dépressif secondaire à une mauvaise atmosphère au travail génère une tension douloureuse cervicale, dorsale ou lombaire fort perturbante. A l'opposé, une lombalgie chronique de plus de 3 mois peut entrainer un état dépressif secondaire aux perturbations fonctionnelles de la vie courante ou professionnelle. Être attentif à cette intéraction, en aidant le patient à prendre conscience de cette intéraction et en proposant un traitement combiné des perturbations psychiques et physique procure des améliorations cliniques fort appréciées.
 

L'Homéostasie - Le Système Nerveux Végétatif

En tant que mammifère à sang chaud homéotherme, l'être humain maintient sa température centrale aux alentours de 37°, en faisant intervenir le système nerveux végétatif (homéothermie) qui active la transpiration, la circulation sanguine, la respiration, la digestion. En situation de stress important et durable, cette régulation se met en hyperfonctionnement. Le coeur, la respiration, la transpiration, la digestion s'accélèrent ou se perturbent. Le cerveau et les fonctions sensorielles se mettent en hypervigilance. Ces manifestations peuvent créer une fatigue, une tension physique et psychique importantes qui peuvent entrainer des maladies.

 
L'équilibre fonctionnel - L'Harmonie

Un organe, un muscle, une articulation qui souffre provoque rapidement des perturbations dans le fonctionnement du corps. Par exemple, une entorse de cheville entraine une réduction importante des mouvements du pied et de la cheville (qui se met en retrait fonctionnel), une surcharge de travail de l'autre cheville avec une mise en tension du dos. Si le traitement aboutit à une sédation rapide des douleurs et de la mobilité de la cheville, le corps retrouve son intégrité fonctionnelle. Si les douleurs et les blocages fonctionnels persistent, le corps travaille dans une schéma corporel perturbé, ce qui génère des tensions douloureuses, une fatigue, des troubles du sommeil. Il est important de considérer le corps dans son fonctionnement global et en corrigeant les troubles retrouvés.


L'Alimentation - Toujours se reconstruire

L'être humain se reconstruit en permanence grâce aux matérieux apportés essentiellement par l'alimentation. Par exemple, une fracture osseuse se répare en fabriquant un os nouveau. Une plaie cutanée se répare en quelques semaines par apport de nutriments. Il est donc essentiel d'apporter l'ensemble des nutriments nécessaires (protéines, glucides, lipides, sels minéraux, vitamines), en quantité suffisante par une alimentation la plus variée et la qualitative possible. A l'opposé, les aggressions extérieures (soleil, tabac par exemple) ou internes (hormones de stress en trop grande quantité) s'opposent à une bonne reconstruction.

courtesy of webmatter.de